23/01/2008

Et 1, et 2, et 3 ….

Nogent2008.com est maintenant en ligne… et vous pourrez, si vous le souhaitez, y « Retrouver sur votre WEB-TV Jacques J.P Martin » et apprécier jusqu’à plus soif le maire sortant dans son interprétation de « ma déclaration de candidature 1ère partie » (je crains les séquelles).

Si je suis peu féru de séries, j’ai trouvé par hasard un court métrage mettant en scène le même acteur, bien plus à l’aise sur son sujet de prédilection : Un maire en béton, Nogent-sur-Marne (une production pmebtp, cela ne s’invente pas).

3 commentaires:

DJ a dit…

Comme dirait Preskovik : "vous êtes caustique" !

On trouve de tout sur ces sites de partage :

http://fr.youtube.com/watch?v=JkOofXFc1JI

Faut-il en rire ou en pleurer ?

NMauduit a dit…

De votre part, j'hésite à prendre cela pour pour un compliment.

Quant à savoir que faire : voter.

(j'allais ajouter utile, mais depuis 2002 c'est devenu une évidence, au prix d'une grande part de démocratie à mon avis)

DJ a dit…

J'ai vu cette vidéo voici quelques semaines, elle est drôle quand on connaît le contexte et les débats à Nogent.

J'ai hésité entre taper MDR et une réplique du Père Noël est une ordure, j'ai pensé que la seconde option était adaptée si j'en crois votre goût pour les dialogues et le cinéma.

J'en profite pour rebondir ici sur vos commentaires relatifs au SDRIF sur nogent-municipales.com

Je partage votre point de vue relatif au SDRIF : Nogent n'est pas une île. On peut débattre des axes proposés par le SDRIF, il n'en demeure pas moins qu'il faudra tenir compte des choix des villes limitrophes en matière d'urbanisme.

L'urbanisme n'est pas ma spécialité mais je constate tout de même trois choses :

1/ rares sont les nogentais qui sont favorables à la densification - a fortiori ceux qui vivent dans des zones pavillonnaires

2/ tous les candidats invoquent la nécessité d'une concertation avec les habitants de Nogent et avec les villes voisines

3/ les objectifs affichés par les uns et les autres en matière de logement social sont assez hétérogènes

Il va être difficile de concilier toutes ces exigences parfois antagonistes : le SDRIF a un mérite c'est de montrer que ces thèmes gagnent à entre envisagés sur une base plus large que celle des communes et des départements.

Ensuite, le plus délicat consistera sans doute à établir un dialogue entre communes limitrophes : connexion des pistes cyclables, utilisation d'une piscine ou d'un théâtre ...

J'ai peur que le clientélisme local l'emporte sur l'intérêt général.