20/02/2008

Ump au chômage

Signalé par un hebdomadaire satirique, les media reprennent aujourd’hui le couplet sur la nouvelle pierre dans le jardin de l’ump : pendant plus de huit mois le député-maire d’Aulnay-sous-Bois a cumulé ses allocations chômage (environ 1500 euros mensuels) avec ses indemnités de maire ainsi que ses indemnités de parlementaire (pour un montant total, net ou pas très net, qui fait tache d'huile, comme doit en convenir le porte-parole de l’ump qui reconnait que cette affaire « donne une assez mauvaise image des parlementaires » , en tout cas de certains d’entre eux, qui n’en avaient pas besoin).

L’intéressé clame son honnêteté en dénonçant une manoeuvre… peut-être, mais on peut alors légitimement s’interroger sur ses aptitudes à occuper ses fonctions électives alors qu’il s’est montré particulièrement peu efficace dans les démarches pour régulariser sa situation, et peu clairvoyant concernant le risque qu’il courrait de ce fait.

Pour mémoire, un extrait de la proposition de résolution cosignée le 8 novembre 2007 par le même Gérard Gaudron élu en juin :

Au vu de cette liste d’exemples qui est loin d’être exhaustive, il apparaît que les évaluations du montant total des fraudes aux prestations et prélèvements sociaux ne sont pas exagérées.

Il est évident que ces montants colossaux ne peuvent que peser de façon néfaste sur le respect des objectifs primordiaux que sont la maîtrise des dépenses publiques et la lutte contre les déficits et la dette de l’État. Leur ampleur ne peut que limiter l’efficacité de la modernisation de la gestion publique et des réformes engagées par le gouvernement afin d’assainir nos finances publiques.

Mais au-delà des questions financières, la lutte contre ces fraudes, qui sapent les fondements de notre cohésion nationale, est aussi un devoir moral. Comment demander à nos concitoyens de faire plus d’efforts alors que certains abusent de la générosité de notre pays ? Comment leur demander de financer les comportements indignes de quelques-uns ?

2 commentaires:

NMauduit a dit…

quelques détails sur la procédure de maintien d'inscription au assedics sur le blog d'un Nogentais :

http://www.propositions-audacieuses.net/article-16876467-6.html#anchorComment

Jacques Heurtault a dit…

Il ne faut pas confondre une fraude aux Assedics" et une inscription non fondée sur la liste des demandeurs d'emploi dans le but d'obtenir un avantage auquel on n'a normalement pas droit.
Remettre aux Assedics une "feuille jaune" (souvent blanche d'ailleurs!) retraçant des gains fictifs en vue de gonfler le droit à indemnité de chômage est une fraude d'une autre nature! Gérard gaudron est dans le premier cas selon moi, pas dans le deuxième.